L’hypnose lors des soins se nomme l’hypnose Ericksonienne. Elle a été développée par Milton Erickson (Psychiatre américain). C’est une hypnose médicale non intrusive en collaboration avec le patient.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

C’est une modification de l’état de conscience dit “état critique” vers un état de transe induite par le thérapeute. Cela a été scientifiquement prouvé par l’imagerie médicale.

L’état hypnotique est un état naturel spontané que le praticien reproduit avec un accompagnement par la voie lors de la transe. Vous l’avez déjà expérimenté sans le savoir, lors de longs trajets en voiture, lorsque vos oreilles écoutent votre musique préférée qui vous transporte vers un moment vécu agréable…

Le thérapeute ne fait que vous accompagner. À tout moment, vous pouvez interrompre la séance. Il s’agit vraiment d’une relation basée sur la confiance et l’empathie entre vous et l’hypnotiste. Ce n’est pas un spectacle, ni une manipulation. C’est un soin.

Dans quels cas peut-on utiliser l’hypnose à l’institut du sein ?

Tout d’abord, l’hypnose est un choix, vous pouvez refuser si on vous le propose.

L’hypnose est praticable dans certaines chirurgies, associée à une sédation, et/ou à une anesthésie loco régionale. Cependant si au cours de la chirurgie vous changez d’avis, nous pouvons transformer l’hypnose en anesthésie générale. C’est pour cela que vous aurez vu un médecin anesthésiste auparavant et que vous arriverez à jeun au bloc opératoire.

Elle peut être utilisé aussi dans le cadre de la prise en charge de la douleur aiguë.

L’anxiété ou l’angoisse autour des soins peuvent aussi être traitée. Elle peut se pratiquer pendant tout le processus de guérison.

Que m’apporte l’hypnose ?

Cette expérience agréable vous apportera une nouvelle compétence personnelle. Vous pourrez l’utiliser tous les jours afin de gérer votre stress, l’inconfort, …

Si vous l’utilisez en anesthésie, l’hypnose vous permettra de bénéficier d’un meilleur vécu péri opératoire. Elle permettra aussi de diminuer la consommation et les effets secondaires des médicaments.

Retour haut de page