L’IRM mammaire, qu’est-ce que c’est ?

IRM signifie Imagerie par Résonance Magnétique. Cet examen n’est pas prescrit systématiquement en première intention, mais est parfois nécessaire pour compléter l’imagerie des seins, après une mammographie et une échographie mammaire. Les indications sont clairement établies par la Haute Autorité de Santé et il ne s’agit pas d’un examen systématique.

Il est réalisé à l’aide d’un appareil cylindrique de grande taille, bruyant, qui contient un aimant pour obtenir des images précises d’un organe en particulier. Cette technique utilise le champ électromagnétique. Elle nécessite pratiquement constamment l’utilisation d’un produit de contraste qui est injecté dans une veine du bras puis circule dans le sang et se fixe sur d’éventuelles anomalies de la glande mammaire.

Le délai de rendez-vous est généralement un peu plus long que pour celui de la mammographie.

A la prise de rendez-vous il est nécessaire de remplir un questionnaire afin de vérifier que vous ne présentez aucune contre-indication à passer cet examen. Il est très important de préciser si vous êtes porteur d’un pacemaker, de valve cardiaque, ou d’autre matériel métallique dans le corps (qui pourraient contre-indiquer l’examen). Le jour de l’examen, il est toujours absolument nécessaire de ramener ses examens antérieurs qui concernent le sein (mammographie, échographie ou IRM antérieure). Vous apporterez également le produit de contraste qui vous a été prescrit par une ordonnance remise lors de la prise de rendez-vous.

Après que la secrétaire ait rempli votre dossier administratif, vous êtes pris en charge par un manipulateur.

Il vous pose une perfusion de l’avant-bras afin d’injecter le produit de contraste lors de l’examen.

Il vous installe ensuite sur la table d’examen, en position allongée sur le ventre dans la machine en forme de tunnel, votre tête reposant sur un support prévu à cet effet, et vos seins retombant à l’intérieur de deux ouvertures. On vous propose généralement un casque pour mettre sur les oreilles, afin d’atténuer le bruit de la machine. Pendant le déroulement de l’examen, un manipulateur vous surveille de son poste de commande et peut dialoguer avec vous par l’intermédiaire d’un microphone (pour vous donner les instructions, vous dire combien de temps d’examen il reste et pour s’assurer que le vécu de l’examen soit le plus optimal pour vous).

L’examen dure entre 15 et 20 minutes. Il est totalement indolore, mais peut paraître assez long. En cours d’examen, le produit de contraste sera injecté dans la voie veineuse de votre avant-bras, et peut procurer une sensation de chaud ou de froid lors de sa circulation dans le sang ce qui est tout à fait normal.

Pour les patientes sujettes à la claustrophobie, faites-en part au début de l’examen au professionnel qui vous prendra en charge. Il/elle fera le mieux possible pour vous accompagner.

En fin d’examen, on vous retire la perfusion.

Le médecin radiologue interprète les clichés et vous reçoit pour vous commenter les résultats.

Généralement, votre dossier et le compte-rendu vous sont rendu après l’examen. Parfois un délai de réflexion supplémentaire est nécessaire et vous pouvez récupérer le résultat ultérieurement.

Combien ça coûte ?

235 euros remboursés à 100%.

Retour haut de page