Repérage
pré-opératoire

Le repérage pré-opératoire est un acte pratiqué juste avant une intervention chirurgicale. Il consiste à placer un guide métallique dit « harpon » (comme un « fil d’Ariane ») dans le sein de la patiente pour aider le chirurgien à retrouver l’anomalie à retirer. Une croix à la peau dessinée au feutre permet également de repérer la région à opérer.

Il est indispensable d’apporter l’ensemble de votre dossier (tous les examens radiologiques antérieurs des seins) pour permettre au radiologue d’analyser votre dossier au préalable et de réaliser un repérage de qualité.

Il peut être réalisé soit sous contrôle échographique, soit sous contrôle mammographique selon le type d’anomalie à repérer.

A votre arrivée, une secrétaire vous accueille et complète votre dossier administratif. Une manipulatrice vient ensuite vous rechercher en salle d’attente. Elle vous installe allongée torse nu soit sur une table d’échographie si le repérage se fait sous échographie soit sur une table spécifique si le repérage se fait sous guidage mammographique. Elle prépare ensuite la table de soins.

Le médecin radiologue réalise une désinfection de la peau et une anesthésie locale pour endormir le trajet qu’il empruntera pour placer ensuite le fil de repérage qui restera dans le sein jusqu’à l’intervention. Le fil sort à la peau où il sera fixé par des pansements.

Après la pose, la manipulatrice réalise encore deux clichés mammographiques sur le sein (1 de face et 1 de profil) afin de contrôler le bon positionnement du repère sur la lésion et ce peu importe la méthode de guidage retenue.

Les effets secondaires

Une tension dans le sein et parfois des douleurs peuvent être constatées (l’anesthésie locale limite fortement ces effets secondaires).

Le déplacement secondaire du repère reste possible mais ce risque peut être limité en ne faisant pas d’effort avec le bras du côté du repère et ce jusqu’à la chirurgie.

Retour haut de page